Grand cartel d’applique en bronze ciselé et doré, époque Louis XV

Dans une caisse attribuée à Jean-Joseph de Saint-Germain

Exceptionnel grand cartel d’applique en bronze ciselé et doré, d'une très grande finesse.

Paris, époque Louis XV, vers 1755.

Hauteur 118cm ; largeur 60cm.

Henri Voisin (Paris, 1733 - † après 1815)

Associé avec son père Charles Voisin (à partir de 1758) auquel il succéda en 1760, son atelier demeura jusqu’à la Révolution l’un des principaux de la capitale. Il utilisait des caisses de J.J. de Saint-Germain, de J.B. et R. Osmond, de B. Lieutaud, A. Foullet, F. Vion et H.

Jean-Joseph de Saint-Germain (Paris 1719-1791)

Est probablement le plus célèbre bronzier parisien du milieu du XVIIIe siècle. Actif à partir de 1742, il est reçu maître en juillet 1748. Il est surtout connu pour la création de nombreuses caisses de pendules et de cartels qui firent sa notoriété, notamment le cartel dit à la Diane chasseresse (voir un exemplaire conservé au Musée du Louvre), la pendule supportée par deux chinois (voir un modèle de ce type aux Musée des Arts décoratifs de Lyon), ainsi que plusieurs pendules à thématiques animalières, essentiellement à éléphants et rhinocéros (exemple au Musée du Louvre). Vers le début des années 1760, il joue également un rôle primordial dans le renouveau des arts décoratifs parisiens et dans le développement du courant néoclassique, en réalisant notamment la pendule dite au génie du Danemark sur un modèle d’Augustin Pajou pour Frédéric V du Danemark (1765, conservée à l’Amalienborg de Copenhague). Saint-Germain crée plusieurs pendules inspirées par le thème de l’Etude, sur un modèle de Louis-Félix de La Rue (exemples au Louvre, à la Fondation Gulbenkian, Lisbonne, et au Musée Metropolitan de New York).

Parallèlement à ses créations horlogères, Saint-Germain réalise également de nombreux bronzes d’ameublement - y compris chenets, appliques, et candélabres - en faisant toujours preuve de la même créativité et démontrant ses talents exceptionnels de bronzier. Il se retire des affaires en 1776.


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com