Pendule en forme de vase "Médicis" (D)

La pendule, aux trois ors, aux bronzes très finement ciselés et dorés "d'or moulu" en forme de vase Médicis est flanquée de deux femmes drapées à l'antique supportant le couvercle.

Le cadran émaillé blanc aux chiffres romains pour les heures et arabes pour les minutes, est cerclé de deux frises de perles et sommé d'une guirlande fleuries attachée par un ruban. Le mouvement est signé de l'horloger Laurent à Paris.

Dans la partie inférieure du vase, Mercure ou Hermès, le messager des dieux dans la mythologie grecque et romaine coiffé du pétase, son attribut, et de guirlandes de fleurs.

La pendule surmontée par une pomme de pin repose sur un socle en marbre vert de mer plaqué de masques et animé de rais-de-cœur est surélevée par des pieds boule aplatie.

Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) fut l'un des fondeurs et ciseleurs le plus renommés sous le premier Empire. Bien qu'ayant suivit une formation de sculpteur, J.P Thomire décida de suivre son père dans la profession plus lucrative de bronzier, dont il devient le meilleur représentant à la fin du XVIIIe siècle. Formé auprès du célèbre ciseleur Gouthière, Thomire s'installa dans son propre atelier où il réalisa des montures en bronze pour plusieurs ébénistes. Le grand changement pour Thomire eut lieu quand il devint assistant de Duplessis, directeur artistique de la manufacture de Sèvres. A la mort de Duplessis en 1783, Thomire reprit son travail, fournissant toutes les montures en bronze doré pour les porcelaines. En 1809 il fut nommé ciseleur de l'empereur.

Provenance de renommée mondiale


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com