Canne de Tambour Major d'Infanterie en argent massif

L'Office du Tambour-Major est d'être soir et matin chez le Major

pour recevoir de lui l'ordre de battre la caisse,

afin d'en avertir les autres Tambours du Régiment.

Dans une Revûe le Tambour-Major se trouve la canne à la main

à la droite des Tambours de chaque Compagnie,

il les conduit jusqu'à la vue de celui qui la fait faire.

Le jour d'une Bataille c'est lui

qui selon l'ordre qu'il reçoit de son Colonel ou du Major,

fait battre la Charge ou la Retraite.

Le Tambour-Major est rutilant, magnifique et très fier.

On avait coutume de dire qu'il était préférable de faire prisonnier un Tambour-Major plutôt que l'Empereur lui-même.

Pas étonnant, rien que la canne au pommeau d'argent, décorée d'une chaîne d'argent s'enroulant sur le fût valait "une fortune".

Outre le travail d'orfèvrerie, il y a plus de six cents grammes d'argent sur sa canne

CANNE DE RECOMPENSE OU D'HONNEUR

Pommeau en argent au titre de commerce, décoré sur le dessus d’une importante grenade finement entourée de très fines perles ciselées dans la matière.

Ce pommeau de dix centimètres de diamètres ceinturé en couronne d'une double frise sculptée dans l'argent, simple et finement granitée au-dessus et double au-dessous de l'inscription sur fond légèrement granité "me REGIMENT D’INFANTERIE DE LIGNE".

L'inscription est précédée d'un emplacement formant un carré en argent destiné à recevoir "la dédicace" de récompense ou d'honneur.

Le pommeau finement ciselé en forme de montgolfière, de longues feuilles droites aux extrémités arrondies, bordées d'un fin granitage, forme une très belle vasque qui se termine en sa base par une colorette perlée surmontant un chapeau en argent richement sculpté de palmettes.

Ce chapeau est suivi d'une double douille en argent au titre de commerce, aux décors de deux têtes de félins en argent tenant dans leur gueule un anneau en argent accrochant les chaînettes.

La double douille est séparée par un bourrelet en argent finement ciselé, suivi de la douille inférieure en argent, le tout au titre de commerce.

Fût garni d'une chaînette en fort fil d'argent plié en chaînons soudés qui se divise en deux sur la canne, croisée dix fois en spirale autour du fût jusqu'au crampon du talon (douille-bouterolle) de 15 centimètres en argent, férule en forme de gland.

Hauteur totale 147 centimètres.


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com