Pistolet de la maison du Roy Louis XIV

Platine à corps plat, finement et légèrement gravée, découpée en biseau à l’arrière, lequel est finement gravé d’une tête couronnée, signée M Mayer à Paris (arquebusier à Paris vers 1660)

Batterie de grande qualité en fer à léger rond de bosse gravé sur sa face extérieure, laquelle est à facettes. Retroussis inférieur et supérieur en légère volute.

Bassinet en fer droit à facettes, chien à corps plat à sous-gorge rond à guide de vis, redécoupé à l’arrière, à crête droite découpée, vis des machoires à tête ronde à échancrure de serrage. Vis de fixation du chien en croix finement ouvragée.

Contre-platine formée par deux grandes vis aplaties en fer reliant la platine.

Pontet en fer plat se terminant de chaque côté par une fleur de lys finement découpée.

Calotte en fer damasquinée d’or représentant un décor à forme de soleil à deux petits oreillons.

Portes-baguette plats à bourrelets.

Canon à âme lisse à pans sur un cinquième de sa longueur, rond ensuite dégressif sur son deuxième cinquième, séparé par un bourrelet à deux sillons du reste du canon rond. Il est fixé à la monture par deux goupilles .

Monture en noyer choisi a fût long, crosse très légèrement pentée, moulurée autour de la platine, de la contre-platine, de la queue de culasse où est scultée une fleur de lys stylisée.

Baguette en bois, tête pastille de fer et embout en forme de vis à bois.

Remarques : monture en bois d’origine ayant fait l’objet de restaurations (entures).

Conclusions :

Ces pistolets faisaient l’objet de commande directe aux entreprises.

Nous sommes en présence d’un des premiers pistolets à silex ayant appartenu à la maison du Roy Louis XIV (nombreuses fleurs de lys et soleil au pommeau)


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com