Pistolet de récompense par Nicolas-Noël Boutet

Pistolet offert par le premier consul comme ceux offerts au général Van damme et au général Loison – musée de l’armée à Bruxelles – musée de l’armée à Paris.

Ce pistolet a été transformé à percussion.

La percussion apparaît en France dès 1809.

Lepage et Prélat, armuriers connus en France, avaient eux aussi copié en 1809 et 1810 le dispositif du fulminate. L'amorçage de la poudre se faisant par le choc d'un chien en forme de marteau, sur une petite capsule de laiton (contenant du fulminate), glissée sur une cheminée aboutissant à la chambre de combustion.

Il a été retrouvé sur le champs de bataille de Waterloo des platines à percussion.

La percussion n’était utilisée que par les plus pointus en la matière dès le premier empire.

Paire de pistolets du Général Van damme

(photos sur littelgun)

Nous remercions à cette occasion Monsieur Paul Dubrunfaut de nous avoir laissé, il y a plus de dix ans, expertisé et photographié cette paire de pistolets.

Pour l'anecdote la paire de pistolets du musée de l'armée de Bruxelles, a été volée et jetée dans un canal. Après avoir été repêchés, ils ont été restaurés.

Le bois ayant gonflé, il n'a plus été possible d'ajuster correctement les pièces; ils ne sont en conséquence plus présentés au public depuis!

Le pistolet présenté à la vente n'à jamais été reconditionné.

Voyez la qualité et la fraîcheur de la gravure!

L'ensemble est pareil, superbe.

A voir absolument!


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com