Forte épée d'officier de gendarme de la Maison du Roi, ancienne Monarchie

La Compagnie des Gendarmes de la Garde du Roi

Cette compagnie d’ordonnance fut créée par Henri IV pour la garde personnelle du dauphin en 1602. Le roi y plaça de nombreux et fidèles gentilshommes vieillis à son service. Louis XIII à son avènement la conserva pour sa garde particulière. Elle marchait la première de la maison rouge. Le roi en était le capitaine, et son capitaine-lieutenant servait toute l’année à la cour. Celui-ci ne rendait compte qu’au roi seul et avait toujours accès dans sa chambre, où les étendards étaient déposés. Cette charge resta dans la famille de Rohan depuis 1673 jusqu’à la réforme de cette compagnie. Tous les officiers avaient rang de colonel, ainsi que les quatre premiers maréchaux des logis. Les brigadiers et sous-brigadiers avaient rang de lieutenant-colonel ; les gendarmes, rang de lieutenant, de capitaine après quinze ans de service. Pour être admis il fallait avoir servi comme officier dans un corps de cavalerie, et être agréé par le capitaine-lieutenant. Les lettres de convocation pour l’assemblée, portaient en tête : "Monsieur mon compagnon", le capitaine-lieutenant y signait: "Votre très affectionné serviteur". Après vingt ans de service dans ce corps, une déclaration de Louis XIV conférait la noblesse personnelle. Les officiers de cette compagnie à cheval prètaient serment de fidélité devant un maréchal de France, aussi à cheval. Ils ne pouvaient posséder ni compagnie ni régiment.

Le Roi faisait cadeau des armes à feu (au pommeau au soleil doré sous LouisXIV), et avait offert aux gendarmes un hotel à Versailles.

L’Èquipement de cette troupe était luxueux. La cuirasse en plastron était de fer bruni niellè d’or. L’habit en campagne était en drap rouge orné de revers, de parements de velours noir et le manteau rouge, parementé de velours noir. Cet habillement fut modifié en 1770 et surchargé d’ornements d’or et de velours.

Cette compagnie, réduite à cinquante hommes et dix officiers par le comte de Saint-Germain, fut définitivement supprimée en 1787, en même temps que la gendarmerie de France, par raison d’Èconomie.

Lame en très bel état de conservation à un seul tranchant, fine gorge latérale le long du dos, la gorge principale est gravée en lettre d'or sur chaque face : "GENDARME DE LA GARDE DU ROY" entre deux fleurs de lis, le talon est signé : "Du Croux Fournisseur sur La Place Du Pont St-Michel à Paris et le dos : "De La Marque de la Mouchette à Solingen"

Voir : "Les épée portées en France des origines à nos jours" -Jean Lhoste


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com