SABRE DES GARDES DU CORPS DU ROI, premier modèle 1814

SABRE DES GARDES DU CORPS DU ROI modèle 1814, premier modèle.

Poignée recouverte de galuchat avec filigrane en argent doré, double, brins torsadés.

Monture en laiton doré à l´or fin. Garde à quatre branches et coquille aux « Armes de France » sur couronne, cordon du Saint-Esprit, faisceau de quatre drapeaux. Deux branches de chêne et de laurier entourent les armes. Quillon découpé en trèfle poinçonné notamment de Versailles .

Lame courbe à dos plat signée de la Manufacture de Klingenthal de septembre 1814, contre-tranchant et pans creux, gravée au tiers du côté garde entre deux fleurs de Lys en lettres majuscules antiques « Gardes du Corps du Roi » et du côté de la contre-garde, d´un soleil figuré, suivi des Armes de France surmontées de la couronne soutenues de deux palmes et d´un motif décoratif analogue à celui placé de l´autre côté, poinçonnée au talon de Bick, premier contrôleur et du major Borson, inspecteur.

Fourreau en cuir, à trois garnitures en laiton doré à l´or fin, découpées, poinçonnées et gravées au trait; deux anneaux en laiton. Dard en fer. Époque Première restauration Restauration (septembre 1814).

Un sabre mis à l´étude et créé par Versailles (Nicolas-Noël Boutet). Ce sabre est un des derniers sabres fabriqués par la Manufacture de Versailles du temps de sa magnificence avant son pillage par les Prussiens.

Michel Pétard ´´DES SABRES ET DES EPEES´´ Troupes à Cheval, Tome second, pages 54, figure 200

Christian Blondiau ´´SABRES FRANCAIS´´ 1680-1814

Christian Aries. Armes Blanches Militaires. 1er fascicule 1968.

J.L´Hoste, P. Resek, ´´ LES SABRES´´ page 433

La Manufacture d’armes de Versailles et Nicolas-Noël Boutet, pages 116 et 117

PHOTO EN HAUTE RESOLUTION Ciquer ICI


Les textes et illustrations de ce site sont la propriété de Marianne Paris et ne peuvent être utilisés sans autorisation.
Editeur responsable : Marianne Paris. E-mail : mparis@boutetparis.com